<< BEAUTÉ ET FOLIE MARCHENT SOUVENT DE COMPAGNIE >>

Satanas Lac la Folie

<< Beauté et folie marchent souvent de compagnie >>

 

 Il y a 4 ans, j’ai trempé mes lignes pour la première fois dans les eaux turquoise de cette magnifique gravière de la Marne, et j’en suis tombé fou. Ses bordures sauvages et son cheptel hors du commun ne peuvent laisser indifférent.

 

 Dénigrée par les pêcheurs adeptes de « piscines », adulée par les pêcheurs désirant une pêche plus technique, le lac « La Folie » est un terrain de jeu très varié et surtout quatre saisons. Sans parler de la passion que Yoni ( proprio ) voue à son plan d’eau qu’il enrichit chaque année avec de nouvelles pépites pour notre plus grand plaisir. La pêche n’y est pas simple, dès le début il faut un sondage précis et beaucoup d’observation pour comprendre le fonctionnement de la faune locale.

Le constat a été : la grande diversité des fonds et leur texture, ainsi que la profusion de nourriture naturelle digne d’un banquet gargantuesque. Un simple coup de frontale sur la bordure au milieu de la nuit donne un aperçu de la raison pour laquelle le poisson a un tel potentiel de grossissement et pourquoi malgré une forte population, Il a le loisir d’être boudeur.

Satanas Lac la Folie
Satanas Lac la Folie

À la vue de ces observations …

 il a fallu réussir à trouver le bon spot et l’appât capable de détourner quelques poissons de leur nourriture naturelle. Et pour corser l’équation, je ne disposais à chaque fois de pas plus de 48 heures. Je me suis attelé à la tâche été comme hiver, avec des fortunes diverses, mais jamais déçu de mon sort. De la quête hivernale de l’ultime poisson de l’année dans un étang partiellement gelé à la traque des koïs en extrême bordure au cœur de l’été, tout est réalisable et les idées les plus folles prennent forme.

Ma dernière session fut un véritable ascenseur émotionnel.

 Je suis parti sur la gamme de bouillettes sea platinium Mivardi . Cette bouillette conçue avec le procédé natural concept à base d’extraits marins me réussit à chaque fois que je dois lutter contre une forte alimentation naturelle. Quelques bouillettes coupées en deux, mélangées à divers pellets Garlic , turbo et Halibut , ont été la base de mon amorçage . Celui-ci fut disposé en assiette sur les différents spots.

 J’avais déjà eu la chance de poser devant l’objectif avec quelques-unes des nombreuses et magnifiques koïs du plan d’eau. Mon chemin avait même croisé celui d’un amour blanc massif frôlant les 20 kg, mais jamais je n’avais réussi à affoler l’aiguille du peson et à capturer ces dos larges que j’avais pu observer au cœur des herbiers.

 Cette fois le « Lac la Folie » m’a livré quelques-uns de ses plus beaux spécimens, avec des combats épiques au cœur de la végétation aquatique et une cadence soutenue. De quoi repartir en rêvant à la prochaine aventure sur ce plan d’eau parfois si généreux, parfois si capricieux mais toujours surprenant. Un max de sensations et des fishs magnifiques quelle que soit leur taille, leur espèce ou leurs couleurs.

Satanas Lac la Folie
Satanas Lac la Folie

« Satanas Lac la Folie » est loin de m’avoir révélé tous ses secrets, et ce havre de paix restera mon lieu favori pour tester le tackle toute l’année dans les conditions les plus extrêmes.

Damien

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*