LE CLOWN / UN ÉTÉ LANDAIS

LE CLOWN / UN ÉTÉ LANDAIS

LE CLOWN / UN ÉTÉ LANDAIS

 

Le clown reprend le chemin des berges encore plus motivé qu’à ses débuts. La nostalgie de la pêche a été plus forte que lui… après avoir péché des lieux mythiques comme Cabanac, Le Der, Biscarosse, Saint Cassien, Le Salagou, ce sont désormais les Landes qu’il a choisis. Cet hiver il a fait de la prospection et a découvert un superbe lac collinaire de 38 hectares. Ses berges sont assez ondulées et arborées avec de très jolis paysages, mais il ne peut pas dire son nom par respect pour les locaux.

 

LE DÉPART DU CLOWN

 

 C’est parti pour 5 jours avec une bonne réserve de graines, bouillettes, farines, qui me sera peut-être utile. Je préfère partir du lundi au vendredi pour éviter le biwy-land du week-end. Après trois heures de route, j’arrive sur le parking principal d’où je peux admirer l’ensemble du lac. La pêche de nuit y est autorisée, mais je vais devoir utiliser le chariot car, toutes les berges sont interdites aux véhicules.

 

UN ÉTÉ LANDAIS
L’ACCÈS AU LAC

INSTALLATION ET SONDAGE

 

 Je choisis un poste situé à 300 m qui me paraît prometteur car, en arrivant j’ai vu 2 sauts à cet endroit. La berge est propre, peu d’obstacles. Plusieurs possibilités s’offrent à moi. Il me faudra faire 3 allées et retour pour porter tout le matériel. Je m’installe sous des arbres qui vont me protéger de la pluie et de la forte chaleur. Il est dix heures et il fait déjà bien chaud. Je sors ma canne marqueur et je commence à sonder la hauteur d’eau à tous les niveaux. Le fond démarre à 1,50 m pour approcher les 5 mètres à 100 m du bord. Je trouve des zones avec des herbiers, des hauts fonds, des zones plus dures. Ce sont des cailloux qui rappellent une ancienne route. La nourriture naturelle est très présente ( dreissènes, écrevisses, escargots d’eau, potamots). Maintenant, j’installe mon campement comme d’habitude, malgré la température élevée (tapis de sol, sur-toile) car, les fins de nuit sont souvent fraîches donc Je préfère prévoir…

 

UN ÉTÉ LANDAIS
LE PETIT PONT

LES APPÂTS UTILISES PAR LE CLOWN

 

 Il me faut trouver des appâts qui vont mettre les carpes en appétit. Je vais utiliser des bouillettes denses parfum ananas et fruits suprême. Pour les graines : du chènevis, des noix tigrées, du mais doux. Ensuite des pellets 4 mm et 7 mm, et une farine pour pêcher au zig.

Deux pêches différentes ont été au programme

 Tout d’abord au fond avec un montage en D’RIG composé d’une noix tigrée et d’une pop-up rose fluo. la couleur fluo va attirer les carpes et peut-être provoquer une touche. Les 2 autres montages seront simples et composés d’un corps de ligne en nylon 35/100, d’un leadcore 45 lbs, d’un porte plomb, et d’un plomb de 110 grammes. J’utilise un speed- connect qui permet de changer le bas de ligne en quelques secondes.

 Deux bouillettes seront placées sur mon cheveu. Le parfum ananas et fruit suprême sera utilisé. Pour le montage en D’RIG j’utilise un hameçon sigma hampe longue et droite qui va très bien pour cette pêche. Je fais un nœud sans nœud qui se termine par une gaine-aliner, et enfin un petit plomb à 10 cm de mon hameçon pour équilibrer le tout.

 

LE CLOWN / UN ÉTÉ LANDAIS
PAYSAGE LANDAIS

LA PÊCHE AU ZIG

 

 Cette pêche permet dans les moments calmes de piéger quelques carpes qui se tiennent entre deux eaux. Le plus dur est de trouver la hauteur d’eau et la couleur du leurre. C’est un montage composé d’un corps de ligne toujours en 35/100, d’un plomb in-line de 70 grammes, d’un bas de ligne en fluorocarbon de 11 lbs avec un hameçon numéro 8. Le plus dur étant de trouver la mousse ou le faux insecte, ainsi que la couleur qui vont déclencher la touche.

Deux jokers supplémentaires 

. Des sticks à base de stick-mix élaborés à partir de farines hautement attractives et digestes. Les différentes granulométries ( fines, moyennes, grasses) permettent aux ingrédients de travailler à la fois immédiatement mais aussi dans la durée.

. Des sacs solubles avec les mêmes farines et un gel Mango N’Butyric à l’intérieur. Les sacs sont percés avec un petit foret pour introduire le gel.

 

LA PÊCHE PEUT COMMENCER POUR LE CLOWN…

 

 Je place deux cannes à ma gauche à 90 mètres du bord sur une zone dure de quelques mètres. Elles vont pêcher au fond avec un amorçage composé de pellets, noix tigrées , chènevis et quelques bouillettes denses. L’autre canne est placée à ma droite devant un herbier à 70 mètres, elle est équipée d’un montage D’RIG qui fera le travail.

 La quatrième canne au ZIG en pleine eau ne pêchera pas trop loin, à 50 mètres environ. La distance est réduite pour éviter la fatigue des bras. Un amorçage au ZIG consiste à envoyer des appâts toute les 30 minutes. Comme le vent est faible je mouille très peu mon amorce. En soirée, je changerai mon bas de ligne pour pêcher au fond, puis mesure la hauteur d’eau avec ma canne marqueur… Je trouve 3,80 m, Je place mon ZIG à 1,20 sous la surface pour commencer.

 

LE CLOWN / UN ÉTÉ LANDAIS

 

La première journée du clown se termine...

 Pour cette première journée j’ai mis en place ma pêche et c’est toujours difficile d’avoir des départs immédiatement. Il est 20 h 30, je me prépare un petit repas en observant la surface de l’eau à la recherche d’un saut ou bien de fouilles. Je m’endors fatigué et heureux de profiter de ces moments privilégiés qui se renouvellent dans toutes les sessions… La nuit sera calme et reposante.

 Après mon petit déjeuner et ma toilette, je commence à préparer mon amorçage au ZIG. Ensuite, je choisis la hauteur de 2 mètres. À 10 h 30 un départ lent se produit sur la canne au ZIG, et après plusieurs minutes de combat j’épuise enfin mon premier poisson sur ce plan d’eau. Je réamorce et vers 11 heures nouveau départ, Je pense avoir trouvé la bonne hauteur et la mousse ( noir et jaune ).

 

LE CLOWN / UN ÉTÉ LANDAIS
Les carpes sont bien présentes, et J’enregistrerais 5 nouveaux départs au cours de cette journée.

LE ZIG OU AU FOND

 

  Les jours suivants plusieurs carpes seront piégées, d’ailleurs ma pêche au ZIG a évoluée. Car, j’ai dû changer les couleurs des mousses et descendre près du fond. Les carpes ont également bien répondu au fond. Les horaires étaient réguliers pour la pêche au fond (entre 5 heures du matin et 12 heures).

Le soir : entre 22 heures et 2 heures du matin.

Entre ces horaires c’était la pêche au ZIG. J’ai découvert la pêche au ZIG que je ne pratiquais pas auparavant, c’est une pêche plus pointue, mais qui permet de piéger les carpes dans leur zone de confort.

 

LE CLOWN / UN ÉTÉ LANDAIS
Une session productive

LE BILAN DE LA SESSION DU CLOWN A ÉTÉ SATISFAISANTE ! 

 

 Mon approche a été une réussite. Les carpes étaient présentes, que ce soit au fond ou bien entre deux eaux. Deux pêches qui se complètent pour éviter d’avoir à passer des heures à attendre une touche. C’est sûr que ça demande beaucoup d’activités physiques, mais ça en vaut vraiment la peine. J’ai comptabilisé une trentaine de carpes avec des poids raisonnables, mais l’essentiel n’est pas le poids. Une session dans la nature au bord de l’eau c’est une joie qui ne peut pas être mesurée. Ce plan d’eau m’a bien plu et j’y reviendrais. Comme quoi, nous avons encore beaucoup de lieux mystérieux à découvrir avec de belles surprises

ALAIN ROUCH dit LE CLOWN

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*